Le dernier des grognards de Napoléon 1er

Publié par Chris TRAMIER le

Il a vu Napoléon 1er et a combattu à la célèbre bataille de Waterloo (1815).

Louis Victor Baillot est considéré comme le dernier des grognards de Napoléon 1er.

Louis, 1 an avant sa mort.

Né à Percey le 9 avril 1793, il décéde à l’âge de 104 ans le 3 février 1898 à Carisay.

Il était fusilier de la 3e compagnie du 3e bataillon du 105e régiment d’infanterie.

Ci dessous un extrait de l’article de Jean-Pierre Bibet, paru en 1998, à la “Librairie des deux empires”

Chaque jour, les habitants de Carisey (1), dans le département de l’Yonne, voyaient passer dans leurs rues, presque aux mêmes heures, un brave gaillard qu’ils saluaient respectueusement et amicalement. De grande taille, très droit malgré son grand âge, marchant encore d’un pas alerte et militaire, tenant dans la main une canne avec laquelle, parfois, il décrivait d’impressionnants moulinets, revêtu d’une ample redingote sombre, taillée dans ce drap inusable des manteaux d’infanterie d’autrefois, à la boutonnière, deux larges carrés de rubans :un rouge, indiquant la légion d’honneur, un autre à raie rouges et vertes, celui de la médaille de Sainte-Hélène ; le visage balafré d’une large cicatrice qui lui zébrait le front et le crâne. Menant une vie simple et tranquille comme fût celle des populations rurales de cette époque, il gardait religieusement dans ses pensées le souvenir de l’empereur et resta jusqu’à l’aube de notre siècle le vivant témoignage de la grande épopée impériale. 


http://dersdesders.free.fr/bio_veterans/baillot.html

Catégories : Histoire

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *